Le merle a détrôné le rouge-gorge !

Le Geoca et Bretagne Vivante invitent le grand public à compter les oiseaux ce week-end. En 2013, c'est le merle noir qui a été vu le plus souvent dans les jardins.

Dernière mise à jour : 22/01/2014 à 00:21

Le Rougegorge familier, un habitué des jardins des Côtes d'Armor (© EHolder)
Le rouge-gorge familier, un habitué des jardins des Côtes d'Armor (© EHolder)

Pour la sixième année consécutive, les Costarmoricains sont invités à prendre une heure pour compter les oiseaux des jardins, ce week-end. Une opération de « science participative » qui vise à « développer la connaissance et la sensibilisation du grand public pour la biodiversité locale », souligne le Groupe d’Etudes Ornithologiques des Côtes-d’Armor (Geoca). Bien sûr, les résultats des comptages sont étudiés de près. Ils permettent de savoir comment les populations d’oiseaux évoluent dans le temps.

Le Merle noir en tête

En janvier 2013, environ un millier de Costarmoricains ont transmis le résultat de leurs observations. À eux tous, ils ont comptabilisé près de 38.000 oiseaux et repéré 69 espèces différentes.
Les trois les plus communes sont les mêmes que d’habitude, seule leur place sur le podium a changé. « Pour la première fois en cinq ans, le merle noir a détrôné de peu le Rouge-gorge familier en tête des oiseaux les plus fréquents dans les jardins costarmoricains », note ainsi le Geoca. La mésange bleue arrive ensuite, suivie de la mésange charbonnière et du pinson des arbres.
Parmi les quarante les plus fréquentes en Côtes d’Armor – c’est-à-dire signalée au moins dans 1 % des jardins – figurent aussi des espèces aux noms insolites : le troglodyte mignon, le roitelet huppé, le pouillot véloce, la mouette rieuse, la sittelle torchepot ou le bruant zizi… Saurez-vous les reconnaître ce week-end ?

Les mangeoires attirent les mésanges

La présence de mangeoires sur les sites d’observation a une influence certaine. On y voit  davantage d’espèces, et des oiseaux en plus grand nombre. Pour certains, les effectifs vont jusqu’à tripler… « Certaines espèces sont très attirées par les mangeoires et deviennent même “dominantes” sur les sites avec nourrissage comme les mésanges (bleue ou charbonnière) ou le verdier d’Europe », constate le Geoca.

L’influence de la météo

En 2013, on a observé en moyenne 33,4 oiseaux par site. C’était davantage en 2011 (40,6) mais moins en 2010 (32,3). Comment expliquer ces variations ? Elles semblent surtout dues aux  migrateurs et habitués des mangeoires (pinson des arbres, verdier d’Europe, mésange charbonnière…). « L’abondance de ces espèces dans les jardins varie sans doute en lien avec les conditions météorologiques hivernales à vaste échelle, qui favorisent ou non les migrations (venues du Nord, NDR) et les concentrations d’oiseaux dans notre région », explique le Geoca. Par contre, d’autres espèces (pie bavarde, rouge-gorge familier, corneille noire, tourterelle turque, accenteur mouchet…) sont très stables d’une année sur l’autre. Elles sont « sans doute pour une bonne part sédentaires à l’échelle régionale ».

Comptage, mode d’emploi

Organisée sur toute la région, cette opération de comptage à grande échelle est « à la portée de tous », souligne l’association Bretagne Vivante, qui détaille la marche à suivre :
• Sur www.bretagne-vivante.org – téléchargez le dépliant où figurent le tableau d’observation à remplir et des dessins des principales espèces communes dans la région. Il y a aussi un mini-guide en ligne.
• Choisir un lieu d’observation (jardin, école, lieu de travail, parc) et une journée (samedi ou dimanche).
• Notez pendant une heure tous les oiseaux que vous verrez sur ce lieu.
• Pour éviter de compter plusieurs fois les mêmes individus, ne notez que le chiffre maximum d’oiseaux vu en même temps. Exemple : si vous voyez d’abord deux mésanges, puis quatre, puis deux : notez quatre.
• Si vous ne les identifiez pas, ne les notez pas dans le tableau mais prenez-les en photos.
• Transmettez vos résultats par courrier, par e-mail (oiseauxdesjardins@bretagne-vivante.org) ou par le formulaire en ligne sur le site de l’association.

, 22

Votre opinion

Que vous inspirent les nouveaux rythmes scolaires mis en place dans votre commune ?

Voir le résultat

Chargement ... Chargement ...

À Feuilleter

Une Guide de l'été
Les archives