Football. L'entraîneur de l'équipe de France est de Saint-Pôtan

Lionel Rouxel était de retour dans la région à l'occasion de deux rencontres amicales disputées par ses U17. L'ancien footballeur professionnel a la passion intacte.

07/02/2017 à 14:43 par pcayeux

Lionel Rouxel dirige l'équipe de France de football des U17 (Photo Fédération Française de Football). -
Lionel Rouxel dirige l'équipe de France de football des U17 (Photo Fédération Française de Football). -

À la faveur de deux rencontres amicales disputées à Saint-Brieuc et Ploufragan face à la Belgique (victoires 5-1 et 4-0), Lionel Rouxel était pour quelques jours, la semaine dernière, de retour dans ses Côtes d’Armor natales.

Le gars de Saint-Pôtan est le sélectionneur de l’équipe de France de football des U17, salarié de la Fédération depuis 2014 et son départ du centre de formation de l’En Avant de Guingamp qu’il dirigeait.

En Argoat, il était comme chez lui, « mais j’avais envie de connaître autre chose », explique celui qui auparavant, en tant que joueur, avait écrit quelques-unes des plus belles pages des Rouge et Noir. Celles de la remontée de National en D2, puis de la montée historique en D1.

Les supporters se souviennent de son association en attaque avec Stéphane Guivarc’h, notamment. Et l’histoire retiendra, pour le moins, que Lionel Rouxel, avant-centre prolifique, avait été buteur lors du premier match de l’EAG en 1ère division : c’était le 19 juillet 1995 au Roudourou, et il avait inscrit le second but d’une victoire (2-0) contre Martigues (le premier ayant été l’œuvre de Fabrice Divert).

Au total, il a joué pas loin de 300 matchs pros et inscrit 90 buts au long d’une carrière de joueurs débutée en 1991 à Guingamp, poursuivie à Strasbourg (1998-2000) puis Laval (2000-2002) et achevée en 2003 au Paris Football-Club. C’est là qu’il avait engagé sa reconversion, « une année comme joueur, deux ans comme éducateur auprès des jeunes », le temps aussi de passer ses diplômes d’entraîneur de football (DEF) et de formateur.

Repéré à Léhon

Il était ensuite revenu en 2005 en Armorique comme directeur de la formation à l’En Avant de Guingamp, club familial où les valeurs de la maison sont transmises aux jeunes par les anciens. De ce passage, Lionel Rouxel avait laissé une nouvelle trace de son passage, avec le premier titre national du club obtenu en 2008 par les U19, sacrés champions de France.

Mais c’est désormais en Bleu que le natif de Dinan (le 16 août 1970) voit la vie. Une couleur qu’il avait déjà portée étant jeune, à Léhon, le club qui l’avait révélé entre ses 14 et ses 17 ans. « Des belles années, avec les frères Gaudin, Franck Rabaste, Jean-Michel Meilhac », pour n’en citer que quelques-uns. Il avait été appelé chez les séniors dès ses 16 ans, « en A, avec Gérard Gatier comme entraîneur », se souvient-il. Léhon évoluait alors en DSR, et la précocité de l’attaquant n’avait pas échappé aux recruteurs guingampais.

« De toute façon, tout gosse, j’avais toujours un ballon entre les pieds », ce qui ne l’empêche pas d’avoir une tête bien faite, en témoigne le BTS Action Commerciale qu’il a obtenu du temps où il était encore apprenti footballeur.

Il avait signé sa première licence dès 6 ans à Saint-Pôtan où il a grandi. Il se souvient aussi, tout petit, de ces dimanches après-midi entiers passés au bord du terrain de foot de Bourseul « où mon grand-père maternel était dirigeant et s’occupait de la buvette. » Ou encore de ces matchs qu’il allait voir à Plancoët avec Pierre Lécuyer, le père d’Arnaud Lécuyer, l’actuel maire de Saint-Potan et nouveau président de Dinan Agglomération, « il m’amenait avec lui, c’était un bon défenseur latéral de DH. »

Autant de souvenirs encore très présents dans l’esprit d’un type resté simple, qui ne s’est jamais vraiment éloigné de la région, « il ne faut jamais se couper de ses racines. » Il passe tous ses Noël en famille à Saint-Pôtan, et prend ses vacances d’été à Saint-Cast-le-Guildo où il possède un petit pied à terre.

Désormais, il espère qualifier la sélection des U17 pour le championnat d’Europe qui se disputera en mai prochain en Croatie. Puis pourquoi pas pour la Coupe du Monde, en octobre, en Inde. Avec cette génération, qu’il a sous sa coupe depuis 2015, il a disputé 24 rencontres pour 13 victoires, 6 nuls et 5 défaites.

L’œil de Deschamps

En plus de s’occuper de cette jeunesse florissante, Lionel Rouxel est aussi l’œil de Didier Deschamps, le sélectionneur de la grande équipe de France, pour qui il supervise un certain nombre de futurs adversaires. C’était le cas lors de l’Euro 2016 disputé en France, qu’il a vécu de l’intérieur. « J’ai assisté à 15 matchs que j’ai ensuite décortiqués pour établir des rapports à Didier Deschamps. C’était intense, mais riche, on touche le très haut niveau. » Le bon parcours, jusqu’à la finale, des partenaires de Griezmann, c’est donc un peu, aussi, à Lionel Rouxel qu’ils le doivent…

Également chargé des formations d’entraîneur et de sessions de recyclage, de la détection des jeunes des U14 aux U17, l’ancien Guingampais apprécie pleinement cette expérience dans le giron fédéral. S’il ne ferme pas la porte à un possible retour en club, « ce n’est pas d’actualité pour le moment. » Et ça dépendra des projets qu’on lui présentera.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017
Votre opinion

Deuxième tour de la présidentielle : regarderez-vous le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Dinan - Samedi 29 avril 2017

Dinan
Sam
29 / 04
17°/3°
vent 36km/h humidité 59%
Dim12°-7°
Lun14°-4°
Mar16°-4°
Mer14°-6°
Résultats sportifs de votre région
Go